Généralités Historiques         
 

Le village dépendait autrefois de la riche seigneurie d'Offémont et relevait du comté de Senlis. En 1029, Offémont fut donné à Guy de Beauvoir; bailli de Senlis. Ce fut d'abord une maison de chasse appartenant au fisc royal.
Girard d'Auchy bâtit un château-fort qui devint la demeure des seigneurs.
Marguerite, fille d'Ansoud de Thourotte, apporta la terre d'Offémont vers 1296, à Guy de Clérmont-Nesle, maréchal de France.
Jean II de Nesle, fils de Guy III de Nesle, fit reconstruire le château d'Offémont et l'entoura de fortfications.
La seigneurie d'Offémont resta dans la maison de Nesle jusqu'à Jean IV qui mourut ne laissant de sa femme Marguerite de Chimay qu'une fille, Louise; elle vendit la terre d'Offémont, en 1524, à François de Montmorency, gouverneur de l'ile de France.
François Dreux d'Aubray, conseiller au Parlement de Paris, achète la seigneurie d'Offémont. Sa fille Marie-Madeleine apporta cette seigneurie au marquis de Brinvilliers qu'elle épousa en 1651.
La seigneurie d'Offémont appartint plus tard à Adrien Nicolas, marquis de la Salle, qui la vendit en 1792, à un banquier de Paris, Nouet. Celui-ci, la revendit à M. Cornuau.
Au XIXeme, le château fut presque entièrement restauré par le richissime banquier Aguado. Il appartient aujourd'hui à Monsieur Pillet-Will.
A proximité du château, s'élèvent les ruines de l'ancien prieuré de Sainte-Croix-d'Offémont. Il fut fondé par Jean de Nesle en 1331, avec quatre céléstins venus de Saint-Pierre-en-Chastres. Celui-ci fut richement doté et les seigneurs d'Offémont s'y réservèrent leur sépulture.
L'Eglise (classée MH) paroissiale, sous le vocable de Saint-Crépin et de Saint-Crépinien, est une vaste et belle construction du XVIe siècle, en pierres d'appareil.
-La commune a reçu la croix de guerre 1914/18.
(source : Notice historique et statistique 1883-  Précis Statistique sur le Canton d'ATTICHY)
(source : Oise l'art et la nature des ses 693 communes - Nathan)
(source: lequid.fr)      


L'Empoisonneuse la Brinvilliers

La marquise Marie Madeleine de Dreux d'Aubray, la fille d'un acquéreur du domaine d'Offémont, près de Saint Crépin (1642)  fut bien la fameuse empoisonneuse, célèbre à l'époque de Louis XIV.Il n'est pas difficile de retrouver son histoire dans une abondante bibliographie.A l'époque, même Madame de Sévigné en a fait allusion dans sa correspondance...

Mariée à Antoine Gobelin, marquis de Brinvilliers, elle empoisonna son père et deux de ses frères pour s'accaparer du domaine et autres terres de la région proche.Elle échoua dans la poursuite de ses crimes, fut jugée, suppliciée et décapitée en juillet 1676 en place de Grève à Paris ( aujourd'hui place de l'hôtel de Ville) .Son complice et amant s'appelait: Sainte Croix!

Aprés sa mort, Madame de Sévigné écrivait que des gens du peuple cherchaient ses os, car ils la considéraient comme "sainte".

Des bruits ont courus que des fioles qui auraient contenu le fameux poison auraient été retrouvées dans des caches creusées dans les murs du chateau, ce qui, après réflexion , s'est avéré peu vraisemblable .

en savoir plus...  ou  livre ancien...

 

Plus d'histoire... :  site de la Société Hisorique de Compiègne

 

Livre d'histoire - La seigneurie d'Offémont

Après un historique de la foret de Laigue, l'auteur aborde l'histoire de la seigneurie d'Offémont au travers des différentes Maisons qui ont occupé le chateau, les Thourotte,les Nesle, les Gruthuse, les Montmorency,les Bourbon-Condé, les Dreux d'Aubray,les Lasalle, les Nouette, les Pillet-Will... L'auteur entreprend ensuite d'évoquer le prieuré de Sainte-Croix et les Célestins qui l'habitèrent
Auteur : Guynemer (Paul)

Nombre de pages : 146
Date de publication : 1912